Budapest, ou la vie tranquille en Hongrie

CIMG1991Après Bratislava, direction Budapest. C’est à nouveau avec le train que je voyagerai. J’arriverai avec du retard, comme d’habitude. Mais j’arrivai, et c’est bien là le plus important. Mon séjour ici durera 4 jours et 3 nuits, du 10 au 14 juillet, pendant lesquels je profiterai de tous les petits avantages que peux offrir la ville hongroise.

Budapest, mariage de Buda, Obuda (vieux-Buda) et Pest vers la fin du 19e siècle (seulement), est elle aussi une ville marquée par une histoire riche en invasions, batailles, révolutions ou autre insurrections. Présence des Habsbourg et de l’empire Ostro-Hongrois sont bien-sur au cœur de l’histoire (je commence par la connaître par coeur), mais les invasions Mongole et surtout Turc ont également marquées la ville. Je m’approche en effet de la Turquie, et son influence, tout du moins architecturale, se fait sentir. Ça me change un peu de l’architecture gothique et de ses nombreuses églises croisées jusqu’ici…

Budapest est aussi une ville thermale. Et c’est une très bonne chose. J’en profiterai largement et passerai une journée dans les hammams, saunas, piscines des Thermes Széchenyi. Ici, vous trouvez des bassins à 8, 16,18,24,28°C et ça monte comme ça jusqu’à 40°C. Pareil pour les saunas dont la température varie entre 40° et 100°C. Piscines intérieurs, extérieurs, jacuzzis, piscines à vagues, fontaines de glaces (pas pour manger, mais bien se rafraîchir à la sortie du sauna à 90°C !) sont aussi au programme. Que du bonheur ! D’autant plus que l’été  commence enfin à se faire sentir et que les températures montent enfin… Malheureusement, pas de photos de cette belle journée. Logistique trop compliquée pour trimballer un appareil photo où l’eau est partout…

Budapest sera aussi pour moi l’occasion de redevenir étudiant. Quel bonheur ! Je ne retournerai pas sur les bancs de l’école, loin de là,  mais le gérant de l’hôtel de jeunesse dans laquelle je dors, est un peu le “Huggy les bons tuyaux” du coin. Au fil des discussions, il m’indique qu’une agence de voyage juste à côté, délivre la carte étudiante ISIC, sans poser trop de questions. Ce fameux sésame permet d’avoir droit à de nombreuses avantages et réductions partout dans le monde. Sur un an de voyage, la gestion du portefeuille est un sujet permanent et cette carte me permettra de faire de bonnes économies. Pas une pas deux, je suis donc aller faire un saut au photomaton du coin datant des années 70 au moins. Pas possible ici de valider si la photo vous convient… Tant pis pour la photo donc ! Une demi-heure plus tard, je ressortirai de l’agence avec ma carte étudiant en poche… et une canette Heineken en cadeau !

Après avoir gouté  la goulash (encore une soupe locale non moins fameuse) et bien profité de la vie paisible à Budapest, je continue ma route en direction de la Roumanie. Au programme cette fois, Cluj-Napoca, Brasov, un passage rapide par Rajnov et Bran, où siège entre autre le château de Dracula et enfin Bucharest.


You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.
You can leave a response, or create a trackback from your own site.

2 Responses to “Budapest, ou la vie tranquille en Hongrie”


  • Comment from emeline

    Mat !
    Contente d’avoir l’impression de te suivre dans ton périple … c’est vraiment 10 fois mieux comme ça que de tout nous raconter à la fin …
    Bon voyage ;)

  • Comment from Clarisse

    Salut Mat,
    Toujours aussi passionnant…
    Tu sais tu nous manques beaucoup au bureau, d’ailleurs il y a quelques petites choses que tu n’as pas faites avant de partir…..
    Non je blague, j’espère que tu en profites un max (apparemment oui), Eva nous demande souvent des nouvelles de toi “tu sais mathieu qui fait le tour de la Terre”
    Bisous et à +
    PS : alors tu nous le dis : c’est quoi ton défi.


Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>