Et pendant ce temps là…

Vienne

Je suis en retard dans mon récit. Mon séjour à Budapest se termine bientôt et je ne vous ai toujours pas raconté Vienne et Bratislava. Difficile de maintenir le rythme à vrai dire. Je vais essayer d’y remédier…

Je suis donc arrivé à Vienne en bus le 2 juillet, et ai cette fois posé mes valises au Strawberry Hostel. Cette auberge est en fait un immeuble étudiant transformé en hostel durant l’été. Les installations sont au top mais côté convivialité, ce n’est pas ce qu’on fait de mieux. Les réceptionnistes sont très charmantes et sympas mais le lieu n’offre pas de vraie pièce à vivre avec canapés, TV, internet et j’en passe. Et c’est bien embêtant. C’est normalement l’endroit le plus propice pour faire des rencontres.

Je ne ferai donc la connaissance qu’avec deux des personnes qui partagent ma chambre. Sergeï, un russe de St Petersbourg que je ne verrai que le temps d’une soirée et Oskari. Oskari est un jeune finlandais de 17 ans qui comme beaucoup, profite des vacances d’été pour faire le tour de l’Europe pendant un mois avec un pass Interail. Oskari ne passera en tout et pour tout qu’une journée complète à Vienne et devra donc voir un maximum de chose en un minimum de temps. Un paramètre que je n’avais pas totalement intégré quand nous avons décidé de visiter la ville ensemble… Nous arpenterons donc la ville toute une journée durant et enchaînerons les lieux “importants” de Vienne assez rapidement.

Oskari parle beaucoup et n’a pas l’air d’apprécier grand chose. Pour lui, le parc du château de Schonbrunn est trop grand. Tout cet espace utilisé pour si peu de chose, c’est nul. Il n’aime pas non plus la cathédrale St Étienne que je trouve pour ma part sublime. Il trouve les statues de Palais Impérial trop classiques. Pour lui, toutes les statues des monuments historiques sont les mêmes. Mais je l’aime bien quand même ce petit finlandais, il me fait rire.

Je passerai les deux jours suivants à visiter d’autres endroits et à retourner là où j’aurais voulu passer plus de temps lors de ma première visite avec Oskari. Je verrai entre autre les tableaux de Klimt et ceux d’autres peintres autrichiens au Palais du Belvédère, je déambulerai dans les allées du parc d’attractions de la ville, j’irai voir les jardins du Palais Royal et sa serre, je retournerai prendre quelques photos de nuit du parlement autrichien et du Hofburg, la résidence d’hiver des Habsbourg.

Il sera ensuite venu l’heure de poursuivre ma route et de m’orienter vers Bratislava, en Slovaquie. Je choisirai alors un moyen de transport que je n’avais pas encore expérimenté lors de ce voyage : le bateau. Vienne et Bratislava sont les deux capitales les plus proches du Monde. Elles sont séparées d’à peine plus de soixante kilomètres et il me faudra à peine plus d’une heure pour faire le trajet sur le Danube.

Malheureusement, ce trajet correspondra aussi au retour de la pluie. Décidément… Je ne sais pas vraiment quelle météo vous avez en France (ou ailleurs), mais partout où je vais, il m’est difficile d’avoir plus de deux jours de soleil d’affilés.

Une fois encore, après la descente du bateau, je décide de me rendre à l’auberge de jeunesse à pieds. Elle n’est pas très loin mais il pleut des cordes. Ce n’est pas grave. J’ai le sourire jusqu’au oreille comme à chaque fois que j’arrive dans une nouvelle ville. Je suis un vrai gosse. Je saute presque dans les flaques d’eau tellement je suis heureux.

Je déambulerai ensuite dans les rues de la ville, comme d’habitude. Je profiterai aussi de la visite gratuite proposée à l’auberge. Je ferai la connaissance de Mathieu, un Québecois et de quelques autres “colocataires”. Je profiterai de mon temps perdu pour faire une lessive. J’irai faire quelques courses au supermarché du coin… Après un mois de voyage, je commence vraiment par avoir mes petites habitudes. Mais j’ai également perdu pas mal de repères. Le rêve du week-end qui s’étend à toute la semaine est pour moi la réalité. Mais du coup, j’ai besoin d’un calendrier pour savoir quel jour on est ! Je change de lit, de chambre, de lieu de vie tous les deux à quatre jours. Je repasse très rarement deux fois au même endroit. Tout est nouveau en permanence. C’est quelques chose de formidable puisque que tout est découverte, mais un peu déstabilisant quand même.

Heureusement qu’il y a internet pour savoir un peu ce qui se passe dans la vraie vie. Çà me permet de retrouver quelques repères. Je suis à Berlin et pendant ce temps là, Eun Mee commence vraiment par être enceinte jusqu’au dent. Je suis à Varsovie, et pendant ce temps là, le peuple libanais tente de se faire entendre dans les rues de Téhéran. Je suis à Cracovie et pendant ce temps là, Hanaë fait ses premiers pas. Je suis à Ostrava et pendant ce temps là, la Lili, ce personnage légendaire et  imaginaire sortie de je ne sais quelle bringue, laisse des commentaires houleux sur le blog qui feront réagir certains (et refait une ballée de gaufres en passant). Je suis à Prague, et pendant ce temps là, les fans de Michael Jackson pleurent leur idole disparue. Je suis à Brno, et pendant ce temps là, Marie commence vraiment à flipper pour son mariage. Je suis à Vienne, et pendant ce temps là, les Eurockéennes de Belfort battent leur plein (et je ne suis pas au poteau arrière gauche du chapiteau). Je suis à Bratislava, et pendant ce temps là… je tombe amoureux toutes les cinq minutes tellement les filles sont jolies ici ! Je suis maintenant à Budapest et pars demain pour Cluj, en Roumanie. Et vous, vous faites quoi pendant ce temps là ?


You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.
You can leave a response, or create a trackback from your own site.

9 Responses to “Et pendant ce temps là…”


  • Comment from Nico

    Pendant ce temps la??? pour revenir sur ce que tu as dis même les année ou tu es aux eurock tu n’est pas au poteu gauche (putain vous faites chier on avait donné comme rendez-vous le poteau gauche et il y a personne….LOL)

    Pendant ce temps on organise l’enterrement de vie de marie et pierre.

    Pendant ce temps la on joue a pes sans oublier que tu es toujours invaincu en 2009 et bien parti pour le rester en 2010.

    Pendant ce temps la on pense a toi

    A plus

  • Comment from Céline

    Salut,
    Moi pendant ce temps je me promène à la Citadelle à Besançon avec ton filleul qui fait copain copain avec les chèvres qui sont encore plus grandes que lui…
    Bisous et merci pour tes récits et tes photos.

  • Comment from Gaby

    et bien pendant ce temps là Aude a passer son BAC et l’a obtenu Jean Baptiste passait son BAC de français, et nous on continue notre vie, naturellement, et on te suit de façon régulière, on regarde tes photos et on dévore tes textes. bonne route et tous le monde te fait gros bisous

  • Comment from Angelique

    Pendant ce temps là j’attendais Nico au poteau gauche (et oui fallait bien quelqu’un pour te remplacer!)
    Pendant ce temps là, on regrettait la soirée du 14 juillet à st georges…
    Bon séjour en Roumanie :)

  • Comment from tonton Roland

    Moi aussi je vais y aller de mon “et pendant ce temps là” je me dis que je cueillerai les cerises griottes demain, qu’il fait trop chaud aujourd’hui, et demain il pleut alors on verra plus tard, y’en a marre des cerises, il pleut, y’en a marre de la pluie, on irait bien faire un tour….
    Merci Mathieu pour tes photos et ta narration. Accroches bien ton coeur, ne le perd pas le long du voyage.
    Bon voyage

  • Comment from Zalix

    Moi j’étais au poteau arrière gauche avec Papy, Taty et le p’tit JB! La friteuse à gazoil a besoin d’une révision car les Eurocks sans voir ta bouille c’est bizzare!
    Dans 2 jours, je m’envole pour l’Espagne avec la frangine pour le Monegros Festival en Jet avec MTV. Tu penses toujours aller faire le Zviget?
    Bon en tout cas ton blog est assez sympa et on attends avec impatience tes nouvelles aventure!
    Gros bisous Mamy

  • Comment from Marie-Jeanne

    Pendant ce temps là , la vie continue et nous accompagnons Léo et Romane,” en vacances chez papie et mamie” à la piscine , à Plaine Joux pour admirer les parapentes qui prennent leur envol, comme de grands oiseaux dans le ciel bleu, au Plan d’Eau, face au Mont Blanc pour faire trempette et des chateaux de sable…à défaut de visiter ceux que tu rencontres, sous la pluie ou peut- être sous le soleil revenu nous l’espérons!
    En tout cas , on se régale en te lisant ,on a vraiment l’impression de déambuler avec toi ds les villes que tu visites; c’est très sympa de nous faire partager tes impressions et tes rencontres
    A+
    Bises de Hte Savoie

  • Comment from Cindy

    pendant ce temps-là, je lis tes posts et je pleurniche en regrettant l’Autriche…
    pendant ce temps-là je suis enfin revenus au travail, au soulagement de tes parents…
    pendant ce temps-là, on a regretté nous aussi l’absence du festival du mi-doubs…
    pendant ce temps-là, on ignorait tout de la petite histoire du pilier arrière gauche…
    pendant ce temps-là, on a trouvé une nouvelle maison!!! Et surtout une ferme !!! Tu viendras visiter à ton retour !!!
    pendant ce temps-là, je me demande toujours quel est ton défi…
    pendant ce temps-là, tu nous manques… au bureau !!

    Bises

  • Comment from Tomtom

    Pendant ce temps-là, je lis les aventures du cousin Mat.

    Pendant ce temps-là, j’attend les vacances et le retour au frais, dans le Doubs natal.

    … et pendant ce temps-là (oh là, c’est pas cool), mon apparte commence à se faire enfumer par les incendies qui grignotent les collines de Pagnol sous l’effet du vent et de la chaleur ! et pendant ce temps-là, les cigales ne font plus les malignes et se taisent (enfin).

    Et pendant ce temps-là, Mat, il ferrait bien de venir à Marseille pour nous amener la pluie.

    Et après ce temps-là, je vais continuer de lire tes (supers) articles et je vais jeter un œil à tes (belles) photos.

    Bonne route et à bientôt. et continu tes récits !

    Thomas


Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>